Voyage d’intégration Métiers de la Sécurité au Benelux

Voyage d’intégration Métiers de la Sécurité au Benelux

Découverte des Institutions Européennes du 16 au 19 octobre 2017

 

Ce voyage d’intégration des classes de secondes Métiers de la sécurité a pour but :

 – Participer à un moment de vie collective afin de connaitre d’autres modes de vie, de cultures différentes et contribuant ainsi à l’éducation et la citoyenneté.

– Entendre et comprendre l’importance de l’apprentissage des langues en Europe. (24 langues parlées au parlement européen).

– Connaitre les institutions européennes, ce qui est en adéquation avec le programme pédagogique de ces classes, en visitant le Conseil de l’Europe et la Cour européenne des droits de l’Homme.

– Voir les différents dispositifs afférents aux métiers de la sécurité dans les capitales européennes.

Comprendre le fonctionnement et le rôle d’une institution européenne.

Sensibiliser les élèves à la Citoyenneté européenne et aux droits de l’homme dans les Institutions de l’U.E.

– Suivre les traces de Robert Schuman, à travers ces trois capitales centrales du fonctionnement européen, et comprendre sa motivation à créer l’Europe.

– Visiter ensemble ces villes emblématiques et influentes, toutes les 3 classées au patrimoine de l’UNESCO, ce qui permet aussi de découvrir un riche patrimoine architectural et culturel.

 

 

Lundi 16 octobre 2017 – Bruxelles – Visite de l’Atomium

Symbole de progrès et de modernité depuis1958, l’Atomium applique concrètement la parité hommes-femmes au sein de de son personnel et de sa direction (une présidente, un directeur, une directrice adjointe et un directeur adjoint).

Monument phare de l’Expo Universelle de 1958, l’Atomium est et reste ouverte sur le monde, à commencer par son personnel cosmopolite qui reflète parfaitement la diversité et le multi-culturalisme qui caractérisent la population bruxelloise.

Totem-phare dans le ciel bruxellois ; ni tour, ni pyramide, un peu cubique, un peu sphérique, à mi-chemin entre sculpture et architecture, vestige du passé aux allures résolument futuristes, musée et lieu d’exposition ; l’Atomium est à la fois un objet, un lieu, un espace, une utopie et un emblème unique au monde, échappant à

toute forme de classification. Quoiqu’il en soit, sa forme unique a été remarquée depuis longtemps et est très populaire à travers le monde. Nombreux sont les classements sur Internet qui reprennent l’Atomium dans le peloton de tête des bâtiments inclassables, les plus surprenants, créatifs, étonnants du monde.

L’Atomium, qui figure un cristal ou maille élémentaire de fer agrandie 165 milliards de fois, se présente sous la forme d’un cube centré posé sur l’un de ses sommets. L’ensemble est composé de 9 sphères (1 à chaque sommet plus 1 sphère centrale) connectées entre elles par 20 tubes (12 arêtes et 2 tubes pour chacune des 4 diagonales) : le tout reposant sur 3 piliers aussi appelés bipodes.

  • Hauteur totale 102m
  • Diamètre des sphères 18m
  • Diamètre des tubes 3m30
  • Surface des sphères 108m2 / 240m2
  • Longueur des tubes en arêtes 29m
  • Longueur des tubes en diagonale 23m
  • Diamètre du pavillon de base 26m
  • Masse totale en 1958 [lors de la construction] 2.400 tonnes
  • Masse totale en 2006 [après la rénovation] 2.500 tonnes

 

Mardi 17 octobre 2017 – Bruxelles – Maison de l’Histoire Européenne pour une visite libre

 

Mardi 17 octobre 2017 – Bruxelles – Visite du Parlement Européen

Les bâtiments du Parlement européen sont répartis entre trois villes: Strasbourg, Luxembourg et Bruxelles. Strasbourg accueille la plupart des sessions plénières, alors que les bureaux des parlementaires sont situés à Bruxelles, et que Luxembourg accueille une partie des services de l’administration.

Une visite au Parlement européen est un excellent moyen de découvrir les travaux de cette institution, porte-parole des citoyens de l’Union européenne, ainsi que son incidence en Europe et à travers le monde.

A Bruxelles, de nombreuses activités sont accessibles aux visiteurs. Vous pourrez notamment y visiter l’hémicycle, y découvrir l’innovant Parlamentarium, participer au Jeu de Rôles ou, encore, remonter le temps lors d’une visite à la très attendue Maison de l’histoire européenne. Ces activités vous offrent la possibilité de comprendre le fonctionnement du Parlement européen, ses origines et ce qu’il apporte aux citoyens de l’Union européenne. Les visites sont gratuites et pour la plupart proposées dans les vingt-quatre langues officielles de l’Union.

L’hémicycle à Strasbourg vous ouvre également ses portes. C’est là que se tiennent la plupart des séances plénières du Parlement européen. C’est également le siège du programme Euroscola destiné aux écoles. A quelques kilomètres de Strasbourg, un voyage au mémorial de l’Alsace-Moselle, situé à Schirmeck, est une étape incontournable pour comprendre les bases de la construction européenne.

À Luxembourg, vous pourrez découvrir le tout premier hémicycle du Parlement européen.

 

Mardi 17 octobre 2017 – Bruxelles – Visite guidée à pied du centre-ville

Autour de la Grand ‘Place, vous verrez les Maisons des Corporations avec leurs façades baroques (la maison des Boulangers, la maison des Graissiers, la maison des Tonneliers, la maison des Archers, la maison des Bateliers et la maison des Merciers), la maison du Roi et le musée de la ville. Place du Grand Sablon : quartier des Antiquaires, vous verrez l’Eglise Notre Dame de la Chapelle ainsi que le célèbre Manneken Pis, appelé aussi « Petit Julien ».

 

Mercredi 18 octobre 2017 – Luxembourg – Les casemates du Bock

En 963, le Comte Sigefroi construisit sur le rocher du Bock un château fort, berceau de la ville. Au cours des siècles, de formidables enceintes furent érigées à l’ouest, ce qui n’empêcha cependant pas les Bourguignons de prendre la ville en 1443. Après cette date, le Luxembourg tomba aux mains de princes étrangers pour la durée d’environ 4 siècles. Les meilleurs ingénieurs des nouveaux maîtres (Bourguignons, Espagnols, Français, Autrichiens, Confédération Germanique) finirent par faire de la ville l’une des places fortes du monde, la « Gibraltar du Nord ». La défense était assurée par 3 ceintures fortifiées comptant 24 forts et 16 autres puissants ouvrages et un extraordinaire réseau souterrain de 23 km de casemates, pouvant abriter non seulement des milliers de soldats avec leur équipement et des chevaux, mais aussi des ateliers, cuisines, boulangeries, abattoirs, etc. En 1867, la forteresse fut évacuée et dut être démantelée à la suite de la neutralisation du Luxembourg. Le démantèlement dura 16 ans. La superstructure du Bock, un ouvrage très important, fut rasée en 1875. Il était cependant impossible de faire sauter les Casemates sans détruire une partie de la ville.

 

Jeudi 19 octobre 2017 – Strasbourg – Parlement Européen

 

Jeudi 19 octobre 2017 – Strasbourg – La Cathédrale

La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg est une église fondée en 1015 sur les vestiges d’une précédente cathédrale et élevée à partir de 1220 par la ville libre de Strasbourg, riche république marchande et financière, dans le style gothique.

Siège disputé durant la Réforme d’évêques qui ont été suffragants de la province de Mayence jusqu’au concordat de 1801, elle est désormais exclusivement affectée au culte catholique romain et abrite depuis 1988 un archidiocèse propre. C’est aujourd’hui la deuxième cathédrale la plus visitée de France après Notre-Dame de Paris, soit huit millions et demi de touristes par an.

Haute de 142,15 mètres, elle a été jusqu’en 1647 un des édifices les plus élevés du monde puis jusqu’en 1874 le plus élevé. Pratiquement achevée en 1365, elle a la particularité d’avoir vu l’espace entre ses deux tours comblé en 1388 et se reconnait à son unique clocher surmonté d’une flèche qui lui a été ajouté en 1439.

Ce « prodige du gigantesque et du délicat » admiré de Victor Hugo et célébré par Goethe qui a connu là ses premières amours, est visible de très loin dans la plaine alsacienne, jusque depuis les Vosges ou la Forêt-Noire. Côtoyée par la maison Notre Dame et le palais Rohan, elle se dresse place de la cathédrale dans le quartier de la Grande Île, au cœur du vieux Strasbourg qu’entoure la rivière Ill.

 

Ce voyage fut donc riche en émotion et dense en découverte pour tous nos élèves. Une expérience à renouveler.

Merci à tous pour votre implication !

 

 

 

Comments are closed.