168 Rue Frédéric Joliot-Curie, 77190 Dammarie-les-Lys
CONTACT 01 64 39 34 34

PLANNING RENTRÉE 2024-2025

Sortie cinéma pour les Italianistes du 21 Mai 2024

Mardi 21 mai, tous les élèves italianistes du lycée étaient en sortie cinéma aux Variétés de Melun pour clore cette année scolaire en beauté au cours de laquelle certaines classes ont travaillé sur la condition féminine, le fascisme et la Seconde Guerre mondiale.
Au programme, le film multirécompensé de Paola Cortellesi en VOST, C’è ancora domani (Il reste encore demain) qui a obtenu un succès phénoménal complètement inattendu dans la Péninsule à sa sortie en 2023.

En effet, le film était une gageure : premier film de Paola Cortellesi en tant que réalisatrice (elle tenait aussi le premier rôle) et en noir et blanc de surcroît, personne ne prévoyait que les spectateurs allaient adhérer en nombre.
Nos élèves n’ont pas dérogé à la règle. Tout au long du film, on a pu les entendre réagir. Eux aussi sont passés par toutes les émotions : la colère, la peur, le rire, les larmes. Les applaudissements à la fin ont fusé spontanément et les professeurs qui accompagnaient ont elles aussi été bouleversées par l’histoire de Delia et de sa fille Marcella.

Si les clins-d’œil cinématographiques aux films néo-réalistes et notamment à Une journée particulière ou aux comédies à l’italienne, n’ont pas toujours été relevés par les élèves qui n’avaient pas encore travaillé sur ce film d’Ettore Scola en cours d’italien, tous ont cependant été sensibles aux thèmes abordés : les violences conjugales, d’abord ; la condition des femmes au sein d’une société machiste qui ne leur accorde aucune considération ; l’émancipation féministe qui débute par le droit de vote accordé au lendemain de la Libération en 1946 et l’avènement de la République italienne, laissant présager d’autres avancées en matière de droit des femmes.
Suite à la séance, chacun a pu confronter ses impressions, ses avis, ses incompréhensions face aux choix de la réalisatrice. De beaux moments de partage dont voici quelques extraits :

LE TRAITEMENT DES SCENES DE VIOLENCE

⦁ « […] je n’ai pas compris certaines scènes comme les moments où les acteurs dansaient (pendant les scènes de violences conjugales, ndr), cela faisait un peu comédie musicale et je n’ai pas trouvé ça en accord avec le reste du film.» (Anaëlle)
⦁ « […] j’ai bien aimé le choix de ne pas montrer explicitement la femme se faire battre, cela nous met dans la peau des enfants qui doivent sortir de la pièce quand le mari la bat (alors qu’ils sont conscients de ce qui se passe) » (Gabin)
⦁ « la danse est un très bon moyen de transmettre des émotions. » (Océane)
⦁ « les scène de violence entre Delia et son époux étaient représentées comme une comédie musicale, ce qui les adoucissait sans les camoufler à cent pour cent. » (Wissem)

LE SUSPENSE ET LA FIN OUVERTE

⦁ « […] j’ai trouvé qu’on pouvait s’attendre à une meilleure fin, on ne sait pas si Délia est toujours une femme battue, si sa fille est entrée à l’école et on ne sait pas ce qu’est devenu son amant […] » (Lisa)
⦁ « […] j’ai été un peu déçue de la fin car je croyais que Délia allait rejoindre son ami d’enfance et qu’ils allaient partir ensemble et cela n’a pas été le cas mais d’un autre côté, j’ai bien aimé car elle a effectué un acte plus important que celui de partir (ce qui n’était guère envisageable à l’époque puisqu’une femme mariée ne pouvait pas divorcer, travailler sans le consentement de son mari, avoir de compte en banque et n’avait pas l’autorité parentale, ndr) en décidant d’aller voter. »  (Alicia, Emma)
⦁ « C’est un film intéressant qui traite de sujet peu représenté dans le cinéma ; c’est alors enrichissant de voir la cause des femmes mise en lumière. L’histoire était touchante et captivante malgré une fin qui m’a un peu déçue ‌: j’aurais préféré une fin moins ouverte ! Le film reste tout de même agréable a voir et nous apprend plein de choses. » (Léna)

LE DECALAGE ENTRE LES IMAGES EN NOIR ET BLANC ET LA MUSIQUE MODERNE

⦁ « […] ce film se démarque par son originalité notamment par le noir et blanc mais également par la fin qui semble évidente mais qui se révèle finalement inattendue! » (Léane)
⦁ « […] Réaliser le film en noir et blanc apporte une touche d’ambiance intéressante […] » (Héléna)
⦁ « […] je n’ai pas compris l’intérêt du noir et blanc car même si cela ne m’a pas dérangé, je pense que les couleurs auraient pu accentuer certains côtés comme les blessures de la femme ou la différence de vêtements entre les deux familles lors du repas. » (Gabin)
⦁ « Pour ma part, durant les 5 premières minutes du film j’espérais que le film ne reste pas noir et blanc tout le long. Finalement, on s’y est habitué au bout de 10 minutes, et j’ai apprécié en fin de compte le concept de mettre en noir et blanc nous mettant dans une ambiance du milieu XXème siècle. » (Sévan)
⦁ « les choix de musiques aussi étaient intéressants car elle rajoute une légère touche de pepse qui permet de parler de ces violences qui ont existé auparavant et même maintenant. » (Wissem)
« C’est un des plus beaux films que j’ai vus », confie Alyssa.

Lien vers le blog des échanges avec l’Italie : Classe Rome


Dimanche 10 décembre, quelques élèves italianistes de 2nde LV2, de 2ndeLV3 (grands débutants) et de 1ère LV3 se sont rendus au théâtre national de Sénart assister à la représentation d’une pièce d’Emma Dante, actrice, réalisatrice, dramaturge et metteuse en scène palermitaine. La pièce, intitulée Misericordia (miséricorde), était donnée en italien et en sicilien avec des […]


    Contactez-nous sur ce formulaire uniquement pour des informations complémentaires
    - Pour justifier des absences : uniquement sur l'ENT à l'adresse de la Vie Scolaire
    - Pour une demande d'assistance informatique : uniquement sur le site curie77.fr

    Coordonnées

    • 01 64 39 34 34

    • 168 Rue Frédéric Joliot-Curie, 77190 Dammarie-les-Lys

    Scroll to Top